Ailleurs de Moka

Catégorie Littérature jeunesse -Roman-

Parution le 15 janvier 2009

À partir de 12 ans

couv_ailleurs1Elle est grande pour son âge et terriblement énergique.

Ne lui faites pas de remarques désagréables sur la longueur de ses cheveux ou la propreté de son jean, elle serait bien capable de vous envoyer au tapis d’un crochet du gauche.

À part ce détail technique, que l’on peut qualifier de « caractère de cochon », elle est plutôt fréquentable, cette Francès Avalon.

Pardon ! Pas Francès : Frankie ! (le crochet du droit vient d’être évité d’extrême justesse).

Pour la première fois, voilà réunis dans le même volume les trois tomes de ses aventures : Ailleurs, rien n’est tout blanc ou tout noir, Le puits d’amour et À nous la belle vie, que l’on pourrait titrer respectivement : Frankie à Seattle, Frankie à Saint-Tropez et Les tribulations de Frankie entre Las Vegas et Chicago.

Avec cette jeune héroïne, l’ennui n’a pas sa place. Où qu’elle se trouve, les événements s’accélèrent. Émeutes, incendies, vols à la tire, elle n’a pas son pareil pour localiser les problèmes et se faire rattraper par eux.

Il faut dire qu’avec sa manière spontanée d’aborder ceux qui la croisent, sa façon de prendre partie, de s’exprimer sans fard et d’entrer de plain-pied dans le quotidien des autochtones, il ne peut en être autrement. Ce n’est pas elle qui raserait les murs pour obtenir le Prix Nobel de la discrétion. Elle ne concourra pas non plus pour devenir Miss État de Washington ou Miss Côte d’Azur : elle laisse cela à sa grande sœur Constance, celle qui passe des heures à se pomponner dans la salle de bain avant d’en sortir pour tomber amoureuse du premier joli garçon qui passe.

Des parents séparés et absents, une saine colère devant les injustices, une langue bien pendue – au mépris de sa propre sécurité – voilà les ingrédients qui font de Frankie Avalon une héroïne charismatique.

Le style est enlevé et la lecture facile. Frankie est la narratrice, et elle ne se prive pas de commenter ce qui lui arrive :

« Abo me présenta son petit frère Michael et sa mère. Une femme très accueillante qui m’offrit des cookies et du lait et me posa quarante mille questions. Quand je lui ai dit que j’étais française, elle me demanda comment allait la reine. Les Américains croient que la capitale de la France, c’est Londres et ils ne sont pas sûrs qu’on ait l’électricité. »

elvire-murailMoka, de son vrai nom Elvire Murail, connaît bien son affaire : avec une soixantaine de romans pour la jeunesse à son actif, elle sait parfaitement mettre en place une intrigue, qu’elle soit policière ou fantastique. La trilogie Frankie Avalon a le mérite de permettre la (re)lecture de Ailleurs, rien n’est tout blanc ou tout noir (paru en 1991) et de À nous la belle vie (sorti en 1994), deux titres épuisés dans leur édition d’origine. Ces trois histoires, qui se suivent chronologiquement, touchent des thèmes importants : le racisme, les feux de forêts, et l’exploitation de la pauvreté.

À chaque fois, Moka apporte réponses et connaissances, et les lecteurs peuvent sortir de ces livres plus savants qu’ils n’y sont entrés. En unissant au plaisir de la narration ce socle pédagogique, l’auteure donne à ses romans une belle légitimité.

Un bémol cependant : à la fin du dernier tome, nous laissons Frankie face à un avenir tout tracé, qui ne semble que moyennement correspondre à sa nature profonde, indépendante et rebelle. Un happy end qui laisse un peu sceptique, et qui aurait mérité d’être exploré à travers, pourquoi pas, une aventure supplémentaire de la jeune fille ?

Car après tout, elle n’a que seize ans et toute la vie devant elle…

Ailleurs de Moka

À l’École des Loisirs



One response to “Ailleurs de Moka

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s