Kurt a la tête en cocotte-minute d’Erlend Loe

Littérature Jeunesse -Roman-

Parution en février 2009 Catégorie

À partir de 9 ans

couv_kurt_cocotte_minute

La Joie de lire n’est pas seulement le nom d’une maison d’édition genevoise, c’est aussi un constat : joie de lire la Joie de lire qui publie Kurt a la tête en cocotte-minute, roman pour la jeunesse d’un auteur norvégien novateur, caustique, perspicace et désopilant à la fois. Erlend Loe attaque de front la xénophobie, l’accueil des migrants, le racisme, avec une légèreté dénonciatrice bienfaisante, sans mièvrerie ni manichéisme.

Kurt travaille sur le quai de Gunnar depuis de nombreuses années. Il est conducteur, et même un très bon conducteur de Fenwick. Avec ses collègues, il décharge des bateaux et en est très heureux. Mais un quai flambant neuf à l’équipement ultramoderne se construit dans les environs et rafle tous les clients. Un détail : les ouvriers concurrents sont de nationalité étrangère… Mais il y a pire : en ouvrant un container, Kurt découvre des clandestins, hommes, femmes, enfants venus d’un pays lointain, et parmi eux une petite fille dont Bud, le fils de Kurt âgé de trois ans, tombe immédiatement amoureux.

Comment vont réagir les employés du quai, et Gunnar, leur patron ? Et que va faire Anne-Lise, la femme de Kurt, elle qui trouve « l’exotisme » si enrichissant ? On apprend que le roi de Norvège est attendu. Quel quai va-t-il choisir pour débarquer ?

Le style d’Erlend Loe va à l’essentiel. Ce sont les interactions entre les personnages qui fabriquent le texte. Les dialogues, omniprésents, s’intègrent à la trame de manière fluide, et l’accent est mis sur le fond des déclarations de chacun.

Käre, par exemple, le collègue de Kurt, ne cache pas ses préférences nationales :

« Tu peux m’expliquer pourquoi tu es tout le temps en train de nous bassiner avec tes norvégien par-ci et tes norvégien par-là ?

Tu te trouves pas un peu couillon la lune, à force ?

Ce qui est norvégien est neuf fois sur dix meilleur que ce qui n’est pas norvégien, pérore Käre. Prends le pâté de foie norvégien par exemple. Eh bien il est légèrement meilleur que le pâté de foie suédois ou danois. Et plus tu t’éloignes de la Norvège, plus le pâté de foie devient une abomination. Alors je te dis pas quand t’arrives en Chine, leur pâté de foie, il a un goût de crotte en tube. Enfin, moi c’est ce qu’on m’a dit, hein. »

La suite va prouver à Käre qu’il a peut-être tort, et sa vie risque d’en être modifiée…

L’apparition du roi de Norvège s’avère riche d’enseignements pour ceux qui douteraient de l’utilité d’un monarque :

« À quoi ça sert d’avoir un roi, alors ? veut savoir Rashid.

Je vais te le dire, mon ami des îles, dit le roi. Tu vois, il faut inaugurer des ponts, des centres commerciaux, des écoles et plein d’autres trucs encore. Et dans ces cas-là, il y a toujours un cordon à couper. Voilà, grosso modo, ce que je fais.

Le roi sort de la poche intérieure de son veston une belle paire de ciseaux qu’il exhibe devant tout le monde.

Tenez, j’en veux pour preuve mes ciseaux, dit-il. Ils sont dans la famille depuis Harald à la Belle Chevelure, le tout premier roi de Norvège. Sinon, pendant mon temps libre, je fais des croisières et des régates, je mange des saucisses et je m’amuse avec ma famille. En parlant de saucisses, je pourrais en avoir une autre ? »

Le texte d’Erlend Loe vaccine contre les embrigadements de toutes sortes, témoin cet extrait du livre de chevet de Kurt, Astuces et acrobaties pour conducteurs avancés de Fenwick :

« Tu dois considérer ton Fenwick comme une extension de toi-même. Tu dois apprendre à penser que ton Fenwick et toi-même ne formez qu’un seul corps. Tu dois apprendre à penser comme un Fenwick et à éprouver comme un Fenwick. Ton Fenwick et toi-même ne devez faire qu’un. Ton Fenwick est ton meilleur ami. Il est comme un muscle que tu dois faire travailler tous les jours et toutes les heures. Un jour sans Fenwick est un jour sans fondement. »

erden_loeErlend Loe utilise Kurt pour la quatrième fois avec Kurt a la tête en cocotte-minute (Méchant Kurt !, Kurt et le poisson, Kurt quo vadis sont parus en 2007, également à la Joie de lire) et on en redemande. Cette manière noire, naïve et pleine d’humour pour raconter des choses extrêmement sérieuses donne matière à réflexion… Tous les jeunes ne bénéficient pas comme Bud de la fréquentation d’un jardin d’enfants exemplaire. Bud le certifie :

« Il [le jardin d’enfants] est couci-couça, mais quand même dans la moyenne. On fait un peu de logistique et de sciences de l’archivage de temps en temps. C’est chiant comme la pluie.

Mais utile. Indubitablement. »

Kurt a la tête en cocotte-minute ?

Très utile. Indubitablement !

Kurt a la tête en cocotte-minute d’Erlend Loe

Aux éditions La Joie de lire



3 responses to “Kurt a la tête en cocotte-minute d’Erlend Loe

  • sylvie

    j’avais bien aimé kurt et le poisson !

    Je ne l’ai pas encore lu ! Mais je suis sûre qu’il vaut son pesant de… thon.🙂

  • kokoRococo

    KOKOROCOCO
    J ai lu
    koko et le pere noel
    koko and father christmas…

    il etait vraiment touchant ce petit moineau à la cervelle d’oiseau……

    Il était une fois un petit moineau qui s’appelait Koko. Il vit Caroline qui écrivait une lettre au Père Noël et il promit à la fillette que le Père Noël allait lui apporter tous les cadeaux la nuit de Noël. Il posta la lettre de Caroline et la nuit de Noël il fit la connaissance du Père Noël qu’il n’avait jamais vu auparavant. Koko ne savait rien sur Noël et ses coutumes, alors quelle surprise pour lui !

    Once upon a time there was a small sparrow his name was Koko. He saw Caroline who was writing a letter to Father Christmas and he promised the little girl that Father Christmas will bring her all the presents on Christmas Eve. He posted Caroline’s letter and on Christmas Eve he met Father Christmas who he had never seen before. Koko knew nothing about Christmas and its customs, and what a surprise for him !

    • Rococo

      j’ai lu aussi
      KOKO le moineau et George Sand….

      encore un histoire de petit moineau qui parcourt la France et même l Amérique, ouha houa…houha…..

      connais -tu KOKO le Moineau ?????

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s