Les égarements de Lily de Véronique M. Le Normand

Catégorie Littérature jeunesse -Roman pour adolescents-

Parution en avril 2009

couvLesŽgarementsdeLily02Extrait : « Je est une autre, et ce n’est pas de moi, c’est de Rimbaud. Dans le métro, les voyageurs m’observent, certains avec dégoût, d’autres avec pitié. Je lis dans leurs yeux : Pauvre gosse ! Pauvres parents ! Je suis pour qu’on puisse contrôler l’ADN, pas vous ? À quoi bon vivre quand on est comme ça ! Elle a un corps pas mal, dommage ! Dans un cirque, peut-être ? »

Après avoir vécu son adolescence au cours des Carnets de Lily B., de la Saison des chamailles et pendant le Roman de Noémie, Lily est en passe de devenir adulte dans ces égarements de Lily, publiés ce mois-ci aux Éditions Thierry Magnier.

Il lui faudra passer par une phase de transformation aussi complexe que celle du papillon dans sa chrysalide : pendant neuf jours, son visage déformé par un œdème allergique au point de ressembler à « une boursouflure » ou à une « grenouille », Lily va s’enfermer chez sa tante Emmie pour se cacher de tous.

L’occasion pour elle de revenir sur sa jeune existence, ses premières expériences, et ses aspirations profondes.

Le style de Véronique M. Le Normand apporte beaucoup de vraisemblance au personnage de Lily, et la forme du roman, découpé en journal intime, nous entraîne au cœur de l’intimité de la jeune fille.

« Vendredi/Peau de chagrin. Emmie a sorti ses albums. Je remets à leur place dans l’arbre généalogique tous les membres de la famille Blachon, les uns après les autres, avec une petite étiquette pour chacun : le gentil, le raciste, le riche, l’aventurière, le fâché, le héros, le surdoué, l’handicapé. Je tourne les pages, et papa et Emmie commentent. Soudain, je suis arrêtée par une photo de moi, affalée dans une poussette de bébé. […] Je suis trop grande pour la poussette. Cette photo me met mal à l’aise. C’était quand ? Qui a pris la photo ? Ni papa ni Emmie ne s’en rappellent. Ils sont tentés de passer à autre chose, mais je retiens la main d’Emmie à la même page. Ma poitrine est en feu. »

Beaucoup de sensibilité dans ce roman qui accompagne Lily dans sa métamorphose d’adolescente à femme.  Elle devra faire le point sur son passé et le deuil de ses amours anciennes. Pas de hasard dans tout cela, mais une évolution, consciente ou non. Son travail sur elle-même et ses questionnements la portent vers un chemin empreint de sérénité, sous l’influence de Ian, un poète disparu. « Je ne connaissais pas Ian depuis toujours, je le connaissais pour toujours. »

Sans lourdeurs, sans auto-flagellation, Lily trouvera la réponse à sa question « Où je vais ? » ainsi qu’une conclusion pleine d’espoirs : « Il faut aimer la vie ».

Une façon positive pour les jeunes lecteurs d’aborder des lendemains « qui chantent »…

Les égarements de Lily de Véronique M. Le Normand

Aux éditions Thierry Magnier



One response to “Les égarements de Lily de Véronique M. Le Normand

  • Florinette

    Je ne connaissais pas et je pense que ce livre devrait me plaire !

    Les volumes précédents doivent aussi être agréables. C’est une bonne idée, je trouve, de suivre une héroïne pas à pas, comme elle le fait. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s