On s’est juste embrassés d’Isabelle Pandazopoulos

Catégorie Littérature jeunesse -Roman-
Parution en juin 2009
À partir de 13 ans

 

isabelle_pandazopoulos« Elle m’a posé ses questions, toujours les mêmes : « les cours se sont bien passés ? Tu as eu des notes ?

Tu es rentrée à quelle heure ? »

J’ai répondu ce qu’elle attendait. Elle a eu l’air satisfaite. Fallait pas que je la dérange.

Silence. Je me suis levée. J’ai regardé machinalement le courrier qu’elle n’avait pas ouvert. Il y avait une lettre du collège, je l’ai mise à la poubelle. »

 

 

Aïcha Boudjellal vit seule avec sa mère. Elle a seize ans et son père ne donne plus de nouvelles depuis des années. Sa mère voudrait qu’elle évite de fréquenter les élèves de son collège, ceux de la cité Paganini :

« Elle ne voulait pas que je me mêle à tous ces gens-là, les Arabes, les Maliens, les Sénégalais et les autres, qui vivaient en famille, retournaient au bled et parlaient la langue de leur pays. Moi, je me sentais comme eux. Ou j’aurais tant aimé. Je rêvais de m’intégrer mais je ne savais pas de quel côté. »

Aïcha est obligée de voir sa meilleure amie, Sabrina, en cachette. Elle adore aller chez elle, trouver de la chaleur dans cette famille nombreuse. Et secrètement, elle est amoureuse de Walid, le grand frère de Sabrina…

… Jusqu’au jour où Walid, adolescent macho et frimeur, prétend avoir couché avec elle. Et peu importe que ce soit vrai ou faux, car Aïcha est maintenant déshonorée. Aux yeux de tous, elle n’est plus qu’une petite p*te :

« J’en étais sûre, ce serait bientôt écrit sur les murs de l’école, tagué en noir et rouge, et gravé sur les tables, dans les classes, sur les portes des toilettes. »

Voilà le point de départ de On s’est juste embrassés, un roman dense, fluide, prenant, qui décrit l’effondrement puis la reconstruction progressive d’une adolescente. Aïcha va devoir trouver des réponses dans l’histoire de sa famille, faire parler les silences, les décoder. Ce sera difficile, car cette recherche n’est pas sereine, mais polluée par une violence contenue, un sentiment d’injustice et de solitude écrasant.

Isabelle Pandazopoulos suit son héroïne dans ses soubresauts, ses à-coups, ses difficultés. Avec une écriture spontanée, libre, qui sonne juste, elle met en place un décor réaliste et des personnages crédibles auxquels on adhère rapidement. On s’est juste embrassés se lit d’une traite. C’est une immersion réussie dans ce moment de vie d’Aïcha, jusqu’à une fin ouverte, émouvante, profondément humaine…

C’est aussi le regard sensible d’une jeune fille, posé sur les livres :

on_sest_juste_embrasses« […] je les feuillette, je les referme, je les renifle, j’ouvre à n’importe quelle page, je m’arrête, je reprends plus loin ou j’en commence un autre et puis il y en a un qui m’emporte, je ne saurais pas dire comment, juste je le dévore du début à la fin, il m’accompagne un petit moment partout où je vais, j’ai même l’impression qu’il me protège, je sais c’est bête, j’ai un peu honte, mais ce temps-là, le temps d’un livre, moi aussi je disparais et c’est comme si de l’autre côté, sur l’autre rive, c’est moi qu’on attendait. »

On s’est juste embrassés d’Isabelle Pandazopoulos

Aux éditions Gallimard Jeunesse, collection Scripto

imprimante icone copie


 


6 responses to “On s’est juste embrassés d’Isabelle Pandazopoulos

  • Françoise

    Très jolie critique qui donne envie de se plonger illico dans ce livre. Ou d’aller écrire, ce qui est encore plus jouissif…

    Merci Françoise !🙂 (mais tu es sûre que tu as besoin de venir ici pour avoir envie d’écrire ? Si c’est comme ça, je demande 10%. Ah.)

  • Renaud

    J’ai plus 13 ans (de toute façon à 13 ans je lisais pas !🙂, mais ça a l’air vraiment bien. D’ailleurs, pourquoi seulement « belle expérience » ?🙂

    That’s the quouestchönne… Je ne sais pas « pourquoi » les étoiles viennent, seules, en couple, trios ou quatuors… C’est au feeling, en fait. Là, c’est un très très très bon moment. Mais peut-être moins bon qu’un moment à ne rater sous aucun prétexte. C’est mon thermomètre à enthousiasme qui est réglé comme ça !🙂

  • Martine

    De toutes façons, chaque fois que je viens ici, je repars avec des livres à lire en plus! C’est terrible! Celui-là aussi maintenant j’ai envie de le lire… ;o)

    Je suis sûre que tu l’aimerais !!! C’est d’une grande sensibilité. (oh, puis, hein, toi aussi tu donnes envie de lire des trucs ! C’est çui ki dit ki y’é !🙂

  • cathulu

    Un très joli billet que je mettrai en lien car j’en parle mercredi !

    Ho ho, merci d’avance et j’attends mercredi pour savoir ce que tu en as pensé ! 🙂

  • herisson08

    Je l’ai beaucoup apprécié!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s