Archives mensuelles : septembre 2009

Pas folle la guêpe d’Hervé Giraud

Catégorie Littérature jeunesse -Nouvelles-
Parution en septembre 2009
À partir de 12 ans

Pas folle la guêpe d'Hervé Giraud, chez Thierry Magnier « Les Chinois se sont mis à manger autre chose que du riz. Du coup, pour des raisons un peu compliquées à saisir, mon père a vendu pas mal de chambres froides et comme il le dit lui-même : « On ne se plaint pas. » D’ailleurs, il y a des signes qui confirment, on n’est plus obligés de répondre à sa place au téléphone en inventant qu’il n’est pas là et une nouvelle voiture franchement luxueuse avec des sièges de cuir est garée devant la porte. Par ailleurs, cette année, non seulement on part en vacances, mais on ne fait plus de camping. C’est vrai que monter une tente Decathlon à côté d’une Jaguar, ça fait con. Surtout que la fermeture est pétée. »

Voilà le début de la nouvelle Pas folle la guêpe, l’un des quinze textes proposés par Hervé Giraud dans ce recueil.

Les narrateurs de Pas folle la guêpe sont des ados ou des pré-ados, et ils racontent : la fugue du grand frère, l’histoire d’amour du meilleur copain, l’enterrement du grand-père ou le concours de beauté pour chien…

Chacune de ces histoires courtes est percutante. Drôlerie, crudité, les héros avancent sans masque, avec leur regard décalé, ou les pulsions destructrices qui les traversent :

« […] j’aime bien mes cousins, leur apprendre à faire de belles conneries, plus belles que leurs jouets, eux-mêmes bien plus beaux que les miens. C’est moi qui leur ai montré comment allumer des mini-incendies avec l’essence de la tondeuse à gazon ; dégommer au napalm les Playmobil soldats. Enflammer des tranchées entières et voir les corps se dégrader, fondre et se transformer en un petit résidu noirâtre. Tenir un Playmobil mort entre ses doigts, c’est une sensation très intense. »

Joies et peines apparaissent avec ce « portrait de groupe », dans une écriture qui n’est ni pontifiante ni moralisatrice. Les personnages sont bien ancrés dans le réel, exposés avec leurs nuances et leur complexité, l’éventail allant de la méchanceté à la tendresse.

Les chutes des nouvelles d’Hervé Giraud ne donnent pas forcément de clés, simplistes ou réductrices. C’est la particularité de ce recueil.
Pas folle la guêpe, d’une façon amusante qui pourrait passer pour légère, ouvre des perspectives et offre des angles de vue inexplorés.

Et les sentiments forts ne sont pas laissés sur le bas-côté.

« En fait, je frime. Je n’ai rien compris à ce qui se passe, mais aussi vrai que j’existe et que je saigne quand je fais une culbute avec mon vélo tout-terrain, aussi vrai que mon sang a la capacité de se disperser en gouttes qui jamais ne se reformeront, je sais que les parents peuvent se séparer, s’aimer, se regrouper, se démultiplier, se multiplier, partir et se diviser et que pour moi ça ne change rien, je les aime et ils m’aiment pareil. »

Pas folle la guêpe d’Hervé Giraud
Aux éditions Thierry Magnier
format pdf imprimable


Voter !


Non-Non a très faim, et Non-Non n’a plus rien à se mettre de Magali Le Huche

Catégorie Littérature jeunesse -Album-
Parution en août 2009
À partir de 4 ans
(Illustrations : Copyright éditions Tourbillon)

La vie de Non-Non n’est pas très simple. Il se retrouve toujours devant des questions difficiles…
Par exemple, ce matin, il a très faim, mais ne sait pas de quoi…

Non-Non a très faim, de Magali Le Huche

Il faut dire que dans son frigo, entre les emballages vides et les cuisses de mouches périmées…

Qu'est-ce qu'il y a dans le frigo de Non-Non ?

Non-Non va battre le rappel de ses amis.
Après tout, ça sert aussi à ça, les copains.

Le lapin Bio se nourrit sainement (bof…).
Grouillette la grenouille vient d’ouvrir un restaurant pour fourmis (euh…).
Grocroc l’ours récupère ce qui a été jeté (ah ?…)…

Finalement, Non-Non trouvera son met favori : un met très… surprenant ! (que je ne dévoilerai pas ici…)

Non-Non n'a plus rien à se mettre, de Magali Le Huche

Non-Non est un petit personnage attrayant (sans doute un ornithorynque mais la communauté scientifique n’a rien confirmé…).

Ses aventures sont réjouissantes. De l’humour se cache à chaque page, y compris derrière les volets que l’on a hâte de soulever.

Non-Non

Ces deux albums de Magali Le Huche sont très soignés.
Entre Non-Non a très faim mais ne sait pas de quoi et Non-Non n’a plus rien à se mettre, on a du mal à choisir (comme Non-Non, d’ailleurs) !

Non-Non se cherche un nouveau look...
Les amis du petit animal, très typés, ajoutent à la qualité des histoires : un lapin adepte du naturel, un ours qui trie les déchets, une grenouille un peu excentrique… Décidément, Non-Non a d’excellentes fréquentations.

Les volets qui agrémentent les illustrations sont un régal (l’ouverture du frigo de Non-Noest particulièrement savoureuse!).

dans le frigo, il y a...
Deux albums à déguster. Oui, oui !

Non-Non a très faim, et Non-Non n’a plus rien à se mettre de Magali Le Huche
format pdf imprimable


Rita et Machin à l’école de Jean-Philippe Arrou-Vignod et Olivier Tallec

Catégorie Littérature jeunesse -Album-
À partir de 4 ans
Les illustrations présentées dans cette chronique sont sous Copyright Gallimard Jeunesse


Rita et Machin
« La maîtresse l’a dit : Interdiction d’apporter son doudou à l’école. Rita est bien embêtée. »

Ah, mais la maîtresse n’a rien dit à propos des chiens… Et si Machin, « le chien qui n’a pas de nom » la suivait, bien caché au fond du cartable ?

Machin

Voilà une journée particulière au pays de Rita et Machin.
On s’en doute, rien ne se passera comme prévu, car Machin est un petit diable de chien qui déteste s’ennuyer. C’est si long une journée d’école au fond d’un cartable, sans bouger (surtout lorsqu’on attend, le nez sur un goûter, des chaussons de danse et des bonbons mâchouillés)…

Machin est décidément un chien terrible ! Il gribouille les dessins, fait le fou à la récréation, ne se repose pas à l’heure de la sieste, et chipe les frites dans les assiettes de la cantine…
Quelle journée !
Rita et Machin à la peinture

Rita et Machin, voilà un couple épatant : une petite fille plutôt sage, flanquée d’un chien coquin, farceur, et que rien n’arrête ! Il est adorable avec ses bêtises, et si drôle. Quel régal de le voir faire les 400 coups !

Dans la série Rita et Machin, Jean-Philippe Arrou-Vignod et Olivier Tallec ont trouvé le bon dosage : un peu de folie et beaucoup d’amusement. Le texte est vif, alerte, et les illustrations fines, joliment contrastées, noires et rouges sur le fond blanc de la page. Le trait rappelle parfois Snoopy et n’est pas éloigné de la bande dessinée, par exemple lorsque Machin explore un tas d’activités alors que tout le monde dort (quel danseur !), ou que la cour de récréation est montrée sous toutes ses coutures…

la récréation de Rita et Machin

N’hésitez pas à suivre les aventures de ces deux inséparables, à la piscine, à la plage, en courses, à Noël ou le dimanche, vous ne serez pas déçus !
Rita et Machin à l'école

Rita et Machin à l’école de Jean-Philippe Arrou-Vignod et Olivier Tallec
Aux éditions Gallimard Jeunesse

Voter !


Monsieur et Madame ont un fils/une fille de Quentin le Goff et Bérengère Delaporte

Catégorie Littérature Jeunesse -Blagues et Compagnie-
Parution en juin 2009
À partir de 7-8 ans

Monsieur et Madame ont un fils/une fille aux éditions TourbillonSi vous croisez un jeune lecteur avec un tout petit fascicule dans les mains et que vous le voyez se précipiter sur vous avec une question du style :
« Monsieur et Madame Komingan ont une fille, comment s’appelle-t-elle ? »
aucun doute. Il est en possession de l’album petit format Monsieur et Madame ont un fils une fille de Quentin le Goff et Bérengère Delaporte.

N’hésitez pas à lui répondre « Samira », d’ailleurs, mais ne dites pas que c’est moi qui vous l’ai dit…
(« Ça m’ira comme un gant »)

Monsieur et Madame Etankorbouché ont un fils...

Ce mini-album peut se glisser dans une poche et vous suivre au fil de la journée, en balade, en voiture, dans les transports en commun… Il est si maniable qu’il est facile de le retourner (pour lire le prénom-réponse, indiqué à l’envers).

Monsieur et Madame Ailapoubelle ont un fils...
La solution est formulée en « bon français », donc pas besoin de déclamer à voix haute « Samira Komingan » pour comprendre.

Monsieur et Madame Versaidetasseur-Saipaojoudhui-Cétaihière ont une fille...
Les illustrations sont un petit plus : un mini gag se cache à l’intérieur.

Deux occasions de sourire à chaque question, en somme !
Et puis jouer avec les mots, les prénoms, les sonorités n’est jamais du temps perdu…
Ma colle préférée ?
« Monsieur et Madame Aimeumeusuive ont une fille »
Elle s’appelle Kim !

Monsieur et Madame ont un fils/une fille de Quentin le Goff et Bérengère Delaporte

Collection Blagues et Compagnie
format pdf imprimable