Milton au Musée de Gabriel Umstätter et Haydé

Imaginons un chat, noir et blanc, coquin, décomplexé, finaud et bien décidé à s’ouvrir l’esprit en découvrant autre chose que des queues de souris. Imaginons-le en train de déambuler dans les salles d’un Musée et écoutons ce qui lui passe par la tête. Imaginons aussi qu’il s’appelle Milton et que le Musée en question se trouve à La-Chaux-de-Fonds. Et voilà ce que nous obtenons :

Petit volume compact, Milton au Musée se déplie pour mieux élargir notre panorama ! D’abord, l’espace de la double page : à gauche un tableau (art du XIXe et du XXe siècle) et à droite Milton en plein action (ou réaction) face à celui-ci.


La page de droite soulevée dévoile un texte au centre ainsi qu’un second tableau sur le volet de droite déplié, en rapport avec le premier.

Ce fonctionnement très ludique ne s’arrête pas au jeu mais montre autant de cohérence que d’utilité. Un moyen très sûr d’entrer en interaction avec les tableaux : le premier regard s’arrête à la première impression, vite traduite par Milton, ce qui est très décomplexant. Puis, c’est la découverte du texte.

On pourrait craindre un apport rébarbatif, centré sur une compilation d’analyses et de savoirs… Heureusement, non : chaque texte offre des pistes et des ponts que tous peuvent emprunter sans risque. Il questionne, remarque, s’interroge et nous fait regarder une scène d’un autre œil, sous un autre angle, pointant ce que nous n’avions peut-être pas remarqué. Le second tableau arrive comme un contre-point au premier, contre-champ, comme un autre possible, un autre champ d’observation.

Attiser la curiosité, entrer dans le regard d’un peintre et questionner notre regard à travers lui, voilà le pari gagné de ce volume qui, même s’il s’adresse aux plus jeunes (à partir de 7 ans), est loin d’ennuyer les plus grands.

En annexe sont présentées de courtes biographies d’artistes ainsi qu’une présentation rapide du Musée.


Se promener dans les pas de Milton (merci Haydé !) et derrière les textes-invitations (merci Gabriel Umstätter !) est un réel plaisir qui pourrait, pourquoi pas, déboucher sur une visite non-virtuelle du Musée de La-Chaud-de-Fonds…

Comme le note Gabriel Umstätter « Tu risques d’être surpris en voyant les tableaux originaux : tu les auras imaginés plus grands ou plus petits, tu y découvriras des détails inattendus, ils te feront peut-être un effet tout différent et tu pourras les comparer à bien d’autres tableaux que nous n’avons pas pu reproduire ici. Découvrir des œuvres d’art dans un livre c’est bien, mais les voir en vrai c’est encore mieux ! »

Milton au Musée de Gabriel Umstätter et Haydé
Aux éditions La Joie de lire
Parution en mai 2010

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s